Site officiel de WWE

WrestleMania 29: l'interview exclusive de Trish Stratus

17 avril 2013

WWE.fr a eu la chance de rencontrer la Hall of Famer de la WWE Trish Stratus à WrestleMania 29. Elle nous a parlé de la division des Divas, de sa carrière et de sa passion actuelle, le yoga. Découvrez vite notre interview exclusive !

WWE.fr : Qu’est-ce que tu penses de la Division des divas actuelle ?

Trish Stratus : Je pense que la division des Divas actuelle en au stade où elle devrait commencer à être construite, parce que j’ai l’impression que nous avons de grands talents. Evidemment cela provient du fait de pouvoir représenter les femmes actives sur le ring, et c’est ce qui définit une carrière. Mais bien sûr ce qui est aussi vraiment important c’est de pouvoir développer son personnage, et je pense que c’est ce qui manque en ce moment. C’est un peu comme si le fait d’être une femme et d’avoir une vision de femme suffisait pour disputer un match, mais ce qui compte c’est la storyline. On avait vraiment de la chance à mon époque car ce qui était différent c’est qu’on incarnait des personnages vraiment uniques, et qu’on cherchait vraiment à être différentes les unes des autres, même notre arsenal était différent, comme pour les gars, et je pense que c’est ce qui manque un peu aux femmes aujourd’hui. Donc je pense qu’il faut prendre le temps de développer les personnages et de créer différentes storylines, savoir où on va. Je pense que tout le monde peut disputer un grand match de catch mais si on n’a pas de storyline, il manque l’émotion et c’est dur de se démarquer. Ils devraient peut-être développer les personnages et penser sur le long terme.

WWE.fr : Tu devrais devenir conseillère à la WWE et leur dire quoi faire ! (rires) 

Trish Stratus : Oui ! (rires) 

WWE.fr : Quand et comment as-tu voulu devenir une Diva et qui était ton idole quand tu as commencé ?

Trish Stratus : Eh bien le terme Diva a été créé après que j’ai commencé en fait. Donc je suis une pionnière (rires). Pour être honnête il n’y avait aucun vrai rôle pour les femmes. On me demande souvent qui était mon modèle, mais en fait il n’y avait pas de femmes auxquelles se comparer pour nous. Les Divas actuelles, elles montent sur le ring mais elles sont également belles et puissantes, et elles font d’autres choses à côté, elles apparaissent dans les médias… Donc c’est un peu différent, ce rôle n’existait pas avant. Je ne sais pas si vous le savez mais il y a même eu une époque où il n’y avait tout simplement pas de division, Chyna était la championne et elle est partie avec le titre. Littéralement, pour nous les femmes il n’y avait rien à faire, rien à espérer, aucun but à atteindre. Et en 2001 ils ont décidé de recréer la division féminine et c’est à ce moment que je suis devenue championne pour la première fois, mais je n’étais pas encore une Diva, parce que ça n’existait pas. Ce qu’il s’est passé ensuite c’est que nous avons commencé à représenter ces femmes que personne n’avait jamais vues avant. Nous voici, on peut faire la même chose que les gars et on peut aussi porter un bikini si on en a envie, et c’est à ce moment que le phénomène des Divas a commencé et c’est à ce moment-là qu’ils nous ont appelées les Divas de la WWE. Des femmes fortes et sexy.

WWE.fr : As-tu aimé ce nom quand il est apparu ?

Trish Stratus : Pour être honnête… non ! (rires) Il fallait bien trouver un nouveau nom. Mais je pense qu’aujourd’hui les gens associent ce nom à des femmes fortes, et aujourd’hui le mot « Diva signifie cela.

WWE.fr : Peut-être que vous avez fait quelque chose de bien pour le mot Diva

Trish : Oui !

WWE.fr : Qui est la meilleure Diva pour toi en ce moment ?

Trish Stratus : C’est dur de répondre à cette question, mais je suis une grande fan de Naty (Natalya.) J’ai toujours été fan d’elle, pour c’est le mélange parfait de ce que représente une Diva. Elle est belle. Et bien sûr, c’est dans son sang, quand elle bouge sur le ring on ne voit que ses mouvements athlétiques et précis, c’est fluide, solide et on y croit. J’adore la voir en action. Si je revenais j’adorerais travailler avec elle. Canadienne vs. Canadienne ce serait parfait !

WWE.fr : Pour WrestleMania 30 peut-être ?

Trish Stratus : Oui l’année prochaine avec plaisir. Il faut d’abord que je vérifie mon emploi du temps (rires) ! Et je ne suis pas sûre d’être en état pour cela (ndlr Trish vient d’annoncer sa grossesse.)

WWE.fr : Y a-t-il des Superstars ou des Divas dont tu es particulièrement proche ?

Trish Stratus : Oui. Il y en a beaucoup. Evidemment, il y a Lilian Garcia, qui était à mes côtés dès le départ, on faisait toujours la route ensemble. Elle m’a connu dans les bons moments comme dans les mauvais, et c’est une très grande amie encore aujourd’hui. Et Amy « Lita » et moi on est très bonnes amies aussi, on est arrivées en même temps et en tant que personnages on avait aussi ce truc unique entre nous, quand on montait sur le ring quelque chose de spécial se produisait. C’est un truc chimique qu’on ne peut pas créer, parfois ça arrive tout simplement, c’est naturel. J’ai rencontré de nombreux amis, Finlay et moi on a travaillé ensemble pour créer la division des Divas, c’est un très bon ami aussi. The Rock était un bon ami, Kurt Angle, Stephanie… On formait tous une vraie famille. Et je peux dire ça de tous ceux avec qui j’ai travaillé, on s’entendait très bien.

WWE.fr : Comment as-tu découvert le yoga ?

Trish Stratus : Tu te souviens quand Viscera m’a écrasée ? Non ? (rires) On m’a diagnostiqué une hernie discale, on m’a dit que je devais me faire opérer. J’ai cherché une alternative, j’ai commencé par faire de la physiothérapie pendant deux mois et ça n’a pas fonctionné. Alors je suis allée à mon premier cours de yoga et mon corps m’a tout de suite dit que c’était exactement ce dont j’avais besoin. J’en ai fait tous les jours pendant deux mois et demi, j’en suis sortie complètement guérie et je suis retournée effectuer la dernière partie de ma carrière. Et à partir du moment où le yoga est entré dans ma vie je suis devenue une athlète différente. Cela m’a permis d’être meilleure, je me remettais plus vite… Et mes mouvements sur le ring ont changé eux aussi. Donc quand j’ai pris ma retraite en 2006 je me suis plongée dedans, je me suis entrainée, j’ai reçu un diplôme. J’adore le monde du yoga. Et en 2008 j’ai ouvert mon propre studio de yoga qui s’appelle « Stratusphere » Et aujourd’hui ça fait juste partie de ma vie et j’en suis reconnaissante. C’est comme le catch, ça me passionnait tellement que c’est comme ça que j’ai pu supporter un tel emploi du temps, aujourd’hui je travaille comme une dingue mais j’adore ça. J’ai créé ma propre franchise et je préconise le yoga pour mener une vie saine. J’adore ça et c’est merveilleux que je puisse gagner ma vie avec ça. Aimerais-tu venir essayer ?

WWE.fr : Oui j’adorerais ça, tu m’invites à Toronto ou alors tu ouvres un studio à Cologne peut-être ?

Trish Stratus : Bien sûr ! C’est toi qui vas le gérer ?

WWE.fr : Oui, pas de problème ! (rires)

Trish Stratus : Un studio de yoga et une école de catch !

WWE.fr : C’est un bon plan. Une dernière chose as-tu un message pour les fans français ?

Trish Stratus : Salut c’est Trish Stratus, Hall of Famer de la WWE, je voulais juste vous envoyer beaucoup de stratusfaction et d’amour !

WWE.fr : Merci !

Trish Stratus : Merci à vous !