Site officiel de WWE

Andre the Giant

Andre the Giant
Taille:
2,26 m
Poids:
236 kg
Originaire de:
Grenoble, France
Finisher:
Sitdown Splash, Double Underhook Suplex
Temps forts:

Champion de la WWE; Champion du Monde par Équipe; invaincu pendant près de 15 ans à la WWE; WWE Hall of Fame, Promo 1993

Biographie

André le Géant est le plus grand athlète que le monde ait connu et la plus grande attraction du divertissement sportif au cours des années 70 et 80. 2,26 mètres pour un poids variant de 215 à 245 kg tout au long de sa carrière, il mérite vraiment son surnom de “huitième merveille du monde”.

A 12 ans, André mesurait 1,92 mètre pour presque 91 kilos, atteint d’acromégalie depuis sa naissance, maladie provoquant une croissance accélérée des os qui se poursuit à l’âge adulte.

Résolu à faire de sa taille peu conventionnelle un avantage, André a débuté sa carrière très jeune dans l’univers du divertissement sportif. André le Géant fait figure d’exception durant une époque où le sport est régionalisé : celle d’un artiste en tête d’affiche où qu’il aille, d’une star exceptionnelle adulée dans le monde entier. Après quelques années de catch au Japon et au Canada, le géant, alors âgé de 27 ans, devient le protégé de Vincent K. McMahon et de la World Wide Wrestling Federation en 1973. Bien que la compagnie subisse de grands changements, André restera au sein de la famille McMahon pour les 20 prochaines années; il se voit même offrir un contrat par les NFL’s Washington Redskins en 1974 qu’il préfère refuser pour rester sur le ring.

Dans les années 70 et 80, André est l’une des stars de la WWE les plus importantes et les plus appréciées. Pendant presque 15 ans, il reste invaincu à la WWE malgré de violents affrontements contre des Superstars comme “Big Cat” Ernie Ladd, Blackjack Mulligan et même Hulk Hogan (vaincu par André à l’issue d’un clash épique au Shea Stadium en 1980). Personne n'a réussi à venir à bout du géant. Sa réputation le précède tant qu’il est invité à faire une apparition dans le Tonight Show (Ndlr: émission américaine de divertissement diffusée par la NBC depuis 1954) et obtient même le rôle de Bigfoot dans la série "L’homme qui valait trois milliards". Il apparaît plus tard dans "B.J. and the Bea"r et "Ralph Super-Héros", et en 1987 reprend le rôle de Fezzik dans le film de fantasy "Princess Bride".

Les autres athlètes n’ont jamais réussi non plus à venir à bout du géant, tel que le boxeur Chuck Wepner a pu le constater en 1976; lors de leur confrontation catcheur vs. boxeur au Shea Stadium, André a projeté le “Bayonne Bleeder” hors du ring dans la troisième rangée.

Mais peut-être que son rival le plus remarquable alors reste Killer Khan, au début des années 80. Khan brise la cheville d’André en 1981, ce qui donne lieu à leur terrible Mongolian Stretcher Match (bien entendu remporté par André). Durant tout ce temps, André remporte un nombre incroyable de victoires consécutives, comme le monde ne l’a encore jamais vu à ce jour. Il est littéralement un expert en Batailes Royales car sa taille le rend quasiment impossible à faire passer au-dessus du 3ème câble.

Vers le milieu des années 80 cependant, sa maladie commence à avoir des répercussions physiques négatives. Pourtant il reste un élément à part entière de l’expansion nationale du WWE. Sa vieille rivalité envers Big John Studd se solde par la victoire d’André durant le Body Slam Challenge lors de WrestleMania en 1985, et il peut ajouter à son palmarès des Bataille Royales une autre victoire par survie à l’issue d’un match similaire l’année suivante à WrestleMania 2.

Sa carrière prend un tournant menaçant en 1987 lorsqu’une altercation l’oppose à son vieil ami Hogan et qu’il prend Bobby “The Brain” Heenan pour manager. Il obtient ainsi sa première véritable occasion de devenir Champion de la WWE. Devant 93,173 fans, André affronte Hogan à WrestleMania III au cours du plus grand match de tous les temps, dont The Hulkster sort vainqueur, mettant fin à la série de victoires consécutives de son ancien meilleur ami.

Hogan et André continuent de s’affronter tout au long de l’année 1987 et en février 1988, André, à l’issue d’un match terriblement controversé, finit par remporter le titre. Il doit le céder presque aussitôt à Ted DiBiase, une cession qui est refusée, lui permettant ainsi de devenir pour la première fois le vainqueur du WWE Championship tournament à WrestleMania IV.

Au cours de ses dernières années de carrière, il prend aussi la tête du World Tag Team Championship aux côtés d’Haku pour quelques mois en 1990. Après avoir perdu la médaille d’or à WrestleMania VI, André, une fois de plus favori du public, affronte Heenan. Il obtient plusieurs caméos lors des années qui suivent, mais, le 27 janvier 1993, André décède dans son sommeil des suites d’un arrêt cardiaque congestif causé par sa maladie chronique.

Peu après sa mort en 1993, André est le premier à figurer sur le WWE Hall of Fame, honneur posthume l’immortalisant aux côtés des meilleurs. C’est comme tel plus qu’en référence à ses succès individuels que le monde se souviendra d’André comme de la Superstar la plus célèbre de divertissement sportif qui a imposé son règne suprême des années durant.

 

Recommandé