Site officiel de WWE

Rob Van Dam

Rob Van Dam
Taille:
1,83 m
Poids:
106 kg
Originaire de:
Battle Creek, Michigan
Finisher:
Five-Star Frog Splash; Van Daminator
Temps forts:

Champion de la ECW; Champion de la Télévision ECW; Champion par Equipe de la ECW; Champion de la WWE; Champion Intercontinental; Champion du Monde par Equipe; Champion de la WWE par Equipe; Champion Européen; Champion Hardcore; vainqueur de Money in the Bank (2006)

Biographie

Qui lève les deux pouces, a décroché une victoire de Championnat de la WWE historique à New York City et est peut-être l’icône de la ECW la plus populaire de tous les temps ? Dites-le en chœur maintenant: « Rob ! Van ! Dam ! »

Quand l’artiste des arts martiaux originaire de Battle Creek, dans le Michigan, est arrivé à la ECW en 1996, il a eu un impact que peu de lutteurs ont eu. Entrainé aux côtés de son futur équipier et rival Sabu, par l’oncle de Sabu, The Original Sheik, RVD avait les bases qu’il fallait pour obtenir le succès à Land of Extreme. Le comportement décontracté de Van Dam entrait directement en contradiction avec son agilité sur le ring, ce qui lui a permis de devenir le chouchou instantané des fidèles de Philadelphie. Il a vite décroché des victoires contre Axl Rotten, Mikey Whipwreck et Sabu, mais c’est son partenariat avec ce dernier qui a vraiment propulsé The Whole Dam Show au niveau supérieur.

Tout seul, RVD était innovant. Avec Sabu, ils étaient révolutionnaires. Le duo novateur a accompli des choses inimaginables sur le ring (et en dehors). Utilisant chaises, cordes du ring et rampes, le duo mené par Bill Alfonso, qui sifflait à tout bout de champ, alors que ses précieux lutteurs volaient dans les airs. Leur match incroyable contre The Eliminators à Cyberslam 1997 a ouvert la voie aux Matchs TLC de la WWE, et ce n’est qu’un exemple du style novateur de RVD parmi tant d’autres.

Van Dam n’était pas seulement bon, il était spectaculaire. Et il le savait. Au milieu de l’année 1997, l’auto-proclamé « Mr. Monday Night » a quitté le navire pour rejoindre Jerry « The King » Lawler dans sa croisade extrême à Raw. Il a fini par revenir à la ECW, et s’il n’a pas totalement abandonné son attitude prétentieuse, il a été accepté à l’unanimité par les fans. RVD a décroché le titre de Champion de la Télévision ECW et l’a détenu pendant pas moins de 700 jours – pratiquement deux années complètes. Il n’a d’ailleurs jamais perdu le titre, y renonçant seulement à cause d’une blessure grave. Mais ce n’est pas le dernier titre qu’a détenu Van Dam.

A son retour à la WWE en 2001, Mr. Monday Night a bouleversé le divertissement sportif, en remportant le titre de Champion Intercontinental avant de l’unifier au titre de Champion Européen et Hardcore. Il a également décroché les titres de Champions de la WWE par Equipe avec Rey Mysterio, et les titres de Champions du Monde par Equipe avec Kane et Booker T. Mais cela n’a pas suffi à l’effronté Van Dam.

A WrestleMania 22, RVD a sans doute accompli son plus grand exploit à WrestleMania quand il a battu cinq autres Superstars pour remporter le Match à Echelle Money in the Bank. Fidèle à lui-même, Van Dam a choisi d’annoncer qu’il allait gagner son futur match de championnat, en précisant que ce serait à ECW One Night Stand, face au Hammerstein Ballroom de New York City très ému. Le public bruyant de la Grosse Pomme soutenait fermement Mr. Pay-Per-View quand il a rivé John Cena pour remporter le titre de Champion de la WWE dans l’un des moments les plus mémorables de l’histoire de la WWE.

La victoire au Championnat de la WWE de RVD a également marqué le retour de la ECW adorée, dans laquelle Van Dam a fait figure de leader en tant que membre originel de la ECW l’année suivante. Il a finalement décroché le titre de Champion de la ECW, titre qu’il n’avait jamais détenu dans la première version de la promotion. Mais alors que le paysage de la ECW changeait peu à peu autour de Van Dam, il a quitté la WWE.

En juillet 2013, RVD a fait son retour à Money in the Bank et il a ébloui l'Univers de la WWE grâce à son agilité incroyable. La Superstar qui n'a pas pris une ride a prouvé qu'il n'avait rien perdu de son talent non plus quand il a remporté des victoires contre Chris Jericho, Alberto Del Rio et Wade Barrett. Après qu'une attaque du Shield ait fait s'envoler ses espoirs de titre de Champion des Etats-Unis à SummerSlam, RVD s'est trouvé un allié en Ricardo Rodriguez.

Recommandé