Site officiel de WWE

John Cena bat le Champion des États-Unis Rusev

30 mars 2015

Page 1 sur 2

SANTA CLARA, Calif. — Sous les lumières aveuglantes du Spectacle des Immortels de la WWE, John Cena a offert à l'Amérique la victoire que celle-ci voulait.

Le leader décoré de la Cenation a fait le tombé sur le Champion des États-Unis Rusev dans un combat incroyable, capturé le titre aux étoiles et aux rayures et offert au Héros de la Fédération Russe sa première défaite décisive depuis l'arrivée de ce dernier à la WWE. Avant WrestleMania 31, la Brute Bulgare devenue un sympathisant de la Russie — qui, aux côtés de Lana, a passé un an à critiquer l'Amérique et ses fiers citoyens — n'avait jamais perdu par tombé ou soumission et s'était construit une série de victoire presque inimaginable. Parmi ses nombreuses victimes, on comptait aussi Cena, qui avait été laissé inconscient après leur match à WWE Fastlane.

Avant que l'action ne démarre dans le Levi’s® Stadium, Rusev avait clairement montré qu'il voyait le match comme une véritable guerre. Alors que Lana, de nouveau à ses côtés, avait conduit une armée de soldats Russes vers le ring, Rusev était arrivé perché au sommet d'un tank en agitant le drapeau russe. Une fois dans le ring, Rusev avait de nouveau montré sa domination en interrompant la présentation d'Eden et en demandant d'être annoncé le premier.  

Rempli de fierté américaine et visiblement inébranlable face au massif Super Athlète, Cena n'avait pas perdu de temps quand la cloche avait sonnée et il avait bondi du coin pour lui porter un brutal coup de corde à linge, avant d'être soulevé pris au piège quelques instants plus tard dans un lasso à la jambe. Le Héros de la Fédération Russe avait profité de cette ouverture sans attendre, et les coups de tête, coups écrasants et lancers énormes avaient plu sur Cena, avant un splash qui avait écrasé ce dernier dans un coin.    

Voulant faire taire un choeur retentissant de "USA", Rusev avait pris le drapeau russe des mains de Lana et l'avait agité au-dessus de sa tête. Cette arrogance avait coûté cher au super poids-lourds quand Cena avait refait surface pour enchaîner par des coups d'épaules et un Five Knuckle Shuffle. Rusev s'était libéré comme il pouvait d'un Attitude Adjustment et il avait repris le contrôle en plaçant un belly-to-back suplex.